Un projet d’insertion socio-professionnelle en zone rurale

Fondée en 2010, Cap Terre asbl a pour objet de venir en aide à toute personne en difficulté d’insertion socio-professionnelle à travers l’organisation de formations ou d’activités productives dans diverses filières : production maraîchère biologique, écoconstruction,…

Répondre à un besoin dans une zone de 60 000 habitants (Waimes, Malmedy, Stavelot, Trois-Ponts, Stoumont, Lierneux, Vielsalm, Spa, Jalhay, Saint-Vith et Butgenbach)

Ce projet est né de la volonté d’une poignée d’habitants du sud de l’arrondissement de Verviers  soucieux des problèmes liés à l’emploi des personnes peu qualifiées. Partant du constat qu’il n’y existait aucun organisme d’insertion socio-professionnelle actif dans l’économie sociale, ils ont décidé de mettre leurs compétences et expériences en commun pour rendre ce projet possible.

Un projet qui s’inscrit dans une problématique locale

Un rapport d’évaluation du groupe COMASE (société de conseils) sur le secteur de l’insertion professionnelle préconise un renforcement de l’offre de formations en région verviétoise. Le projet Cap Terre s’inscrit dans ce besoin de formations.

Avec l’aide du FOREM, nous avons mis deux filières en évidence :

  • Secteur de la construction : rénovation, réparation, amélioration des performances énergétiques, isolation écologique ;
  • Secteur de l’environnement : maraîchage bio, horticulture, aménagement de parcs et de jardins.

Nos contacts avec le monde de l’entreprise, plus particulièrement des PME locales, vont dans ce sens.

Dans une zone rurale comme la nôtre, ce projet veut permettre à des personnes éloignées de l’emploi de se former dans une filière professionnelle en plein développement, mais aussi d’être dans un contexte d’insertion sociale où chacun peut se reconstruire, développer son projet et créer du lien social.